METEORITE FORUM FRANCOPHONE

METEORITE FORUM FRANCOPHONE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €
Le deal à ne pas rater :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de réduction !
Voir le deal

 

 Libyan Desert Glass (LDG)

Aller en bas 
+2
Warin Roger
nuggetsfactory
6 participants
AuteurMessage
nuggetsfactory
Membre régulier
Membre régulier
nuggetsfactory


Nombre de messages : 787
Age : 54
Localisation : Tanneron
Date d'inscription : 20/02/2012

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMar 16 Mar - 9:33

bonjour
 je ne sais pas si ça avait été posté avant en cas ....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nuggetsfactory.com
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMar 16 Mar - 16:15

Je connais cette théorie à laquelle j'avais adéré. Mais j'ai subi un flot de critiques de l'avoir fait.
Il se fait que Brugge s'oppose à une grande personalité scientifique qui a un poids énorme à Vienne.
Peu importe. On ne m'a jamais convaincu de la présence d'un sable (à l'époque) qui serait de la silice à 98%.
N'oublions pas que nous sommes à l'extrémité nord de l'orogenèse du Mozambique dont l'extrémité sud est Madagascar. C'est elle qui a généré les pierres précieuses de Tanzanie. Les diamants de Tanzanie sont issus d'un craton.
De quand date cet article de Brugge?
Revenir en haut Aller en bas
nuggetsfactory
Membre régulier
Membre régulier
nuggetsfactory


Nombre de messages : 787
Age : 54
Localisation : Tanneron
Date d'inscription : 20/02/2012

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMar 16 Mar - 18:52

Merci Roger pour votre réponse . la mise en ligne de ce document date de Mars 2006 mais il y a eu une mise a jour le 21/12/2020.
 Au passage l article est documenté par certaines de vos prise de vue.
 Si une personne comme vous a des doutes, ca deviens compliqué pour le commun des mortels de savoir sur quel pieds danser.
Laurent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nuggetsfactory.com
Stelvino1
Curateur
Curateur
Stelvino1


Nombre de messages : 3839
Age : 72
Localisation : SHERBROOKE, QUÉBEC, CANADA
Date d'inscription : 19/02/2018

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMer 17 Mar - 0:44

Merci pour l'article  :SUPER:
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMer 17 Mar - 12:23

Bonjour Laurent,
 
Il ne faut pas me surestimer.
Mais j'ai du sang de paysan dans les veines. J'en ai d'ailleurs bien profité pendant 87 ans.
Je trouve que toutes les études sur le passé (ne parlons pas du présent surréel) sont souvent basées sur des pétitions de principe.
Que sait-on? Le LDG est formé de 98% de silice. Puis, plus rien de certain.
Même les Schlieren, je peux leur trouver une autre origine plausible.
A la louche, il n'y a pas d'impuretés. 
Quel verre d'impact se trouve-t-il dans ces proportions?
Un directeur du CNRS à qui j'ai posé la question (c'est un ami et il défend la thèse officielle) m'a dit qu'il existait des dépôts important de diatomées, en particulier en France.
Alors comment voyez-vous un bolide extraterrestre dont on n'a aucune trace, jouer au vogelpik (belgicisme flamand, pour dire taper au hasard) sur un désert de diatomées ?
Alors que l'idée de Brugge (que je ne défends plus, vaincu par le nombre) situe le champ de tir au nord d'une des zones les plus tourmentées par la dérive des continents, celle qui correspond à la très vaste Ceinture orogénique du Mozambique (le terme "orogénique" souligne le fait que la ceinture était immobile lors des diverses étapes de sa formation). Elle mesure 250 km de large sur 5 000 km de longueur, s'étendant de Madagascar à l'ouverture de la Mer Rouge.
 
Je suis aussi lassé d'entendre parler de l'extinction des dinosaures centré sur Chicxlulub.
Comment peut-ignorer un élément aussi important, dépassant en influence, le déversement du basalte du Deccan vers 67 Ma.
Si ma mémoire est bonne, la quantité répandue pour former ce plateau en Inde, aurait recouvert toute la France d'une couche de basalte d'1 km d'épaisseur.
C'est pas assez ? Chicxulub a sans doute participé à la déconvenue des dinosaures, mais ce n'est que la cerise sur le gâteau.
 
Les phénomènes internes de notre planète ont toujours eu une importance primordiale, en comparaison d'un bouton de fièvre superficiel comme la chute d'une météorite.
Revenir en haut Aller en bas
xaar
Fondateurs
Fondateurs
xaar


Nombre de messages : 5455
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/05/2017

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMer 9 Fév - 17:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Stelvino1
Curateur
Curateur
Stelvino1


Nombre de messages : 3839
Age : 72
Localisation : SHERBROOKE, QUÉBEC, CANADA
Date d'inscription : 19/02/2018

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMer 9 Fév - 19:12

Un LDG 26.45 kg ! Waouh ! mais je ne la trouve pas belle.
 
Roger, je ne suis pas d'accord sur "un bouton de fièvre superficiel comme la chute d'une météorite"
Il suffit de regarder la Lune pour se rendre compte que ces boutons de fièvre font mal. La Terre en a reçu surement autant sur sa figure.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMer 9 Fév - 21:01

Mais oui, je suis un peu le Marseillais du Nord.
J'habite la Cité  Ardente, Liège, depuis 1952, issu du fond la zone de l'Ardenne du Sud - Gaume.
Liège encore aujourd'hui, est mal intégrée à la Belgique, car elle fut la capitale de la Principauté de Liège, indépendante, dirigée par des Princes-Evêques originaires de Bavière; jusqu'en 1830.
Même politiquement, elle est aujourd'hui la victime des villes soeurs wallonnes, dont l'histoire se fige souvent dans un champ d'épeautre.
L'Europe est une mosaïque de peuples dont l'Histoire fut souvent tumultueuse.
Liège est fait issue de la Lotharingie, comme la Lorraine, immense province qui englobe Nancy, Karlsruhe en Allemagne et Orval, près de Virton où l'on brasse une vraie bière d'Abbaye qui me servit de biberon à 11 ans (évidemment, seulement les fonds de bouteilles riches en levure, mon instinct était déjà dominant).
Je défends avec moins de volonté ma thèse sur l'origine du LDG, mais je ne suis pas plus convaincu par la thèse officielle.
Silice à 98 %, vous connaissez beaucoup de steppes basées sur un tel terrain ?
Car à l'époque de "la chute du météore", la zone n'était pas désertique.
Savez-vous que la teneur en Iridium des Schlieren noires du LDG est du même ordre de grandeur (150 ppm) que les exhalaisons actuelles d'un point chaud comme celui du Pic de la Fournaise ?
Je ne suis pas du tout contestataire ni antivax (c'est ma survie temporaire), mais où sont les preuves ? Je ne nie pas la chute de Chicxulub, au contraire, mais elle ne fut à mon avis que la cerise sur le gâteau.
Roger, dont les premiers souhaits étaient de devenir garde-forestier dans les forêts gaumaises. La chimie a bouleversé ce destin, pour mon bonheur, car j'ai eu une vie heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Vaucluse
Membre
Membre
Emilie Vaucluse


Nombre de messages : 251
Age : 44
Localisation : Cavaillon, Vaucluse
Date d'inscription : 02/07/2020

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeMer 9 Fév - 22:20

😱 c’est le genre de sujet où, au plus on en lit, au moins on est sûr !!! Grrr
Revenir en haut Aller en bas
Vivien Pic
Curateur
Curateur
Vivien Pic


Nombre de messages : 4541
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 01/03/2007

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeJeu 10 Fév - 10:33

Ce sujet fait effectivement débat, mais j'ai beaucoup de mal à trouver des sources (publiés dans des revues à comité) sur l'hypothèse "non-impact" ... scratch 

Alors que les articles apportant de l'eau au moulin de la théorie de l'impact sont multiples, la plus part des articles datent un peu (70-90), mais il y en à quelques uns de plus ressent, comme celui-ci (2019) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

pour ceux qui veulent le lien direct (et gratuit) de l'article par Sci-Hub :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Résumé traduit en français :
"Les explosions atmosphériques au-dessus de la Russie à Tcheliabinsk en 2013 et à Tunguska en 1908 fournissent des exemples dramatiques des dangers posés par les objets proches de la Terre (NEOs). Ces deux événements ont produit 0,5 et 5 Mt d’énergie, respectivement, qui a considérablement affecté les environnements de surface et, dans le cas de Tcheliabinsk, les humains blessés. Des lunettes naturelles énigmatiques ont été citées comme preuve géologique de la menace posée par de grandes rafales d’air. Le verre du désert libyen (LDG) est un verre naturel trouvé dans l’ouest de l’Égypte qui s’est formé il y a 29 mois, mais son origine est contestée; les deux principales hypothèses de formation comprennent la fonte par impact de météorite ou la fonte par un grand éclatement d’air de classe 100 Mt. La fusion à haute température se produit pendant les deux processus, mais les rafales d’air ne produisent pas de minéraux choqués; les rafales d’air génèrent des surpressions au niveau de milliers de pascals dans l’atmosphère, alors que les impacts de cratères génèrent des ondes de choc au niveau de milliards de pascals au sol. Nous signalons ici la présence dans le LDG de grains de zircon granulaires qui sont composés de néoblastes qui préservent des relations d’orientation cristallographique systématiques qui se forment de façon unique lors de la réversion à partir d’un polymorphe 30 GPa haute pression ZrSiO4, retour au zircon. La preuve d’une réédition antérieure fournit la première preuve sans équivoque que le LDG a été produit au cours d’un événement qui a produit des ondes de choc à haute pression; ces résultats excluent donc l’origine du LDG par rafales d’air seulement. D’autres verres d’origine contestée qui contiennent du zircon avec des preuves d’anciens reidits, tels que les tektites australasiennes, ont également été fabriqués lors d’événements de formation de cratères. Les discussions sur les politiques publiques et la planification visant à atténuer les dangers liés aux rafales d’air causées par les ENO sont clairement justifiées, mais il faut faire preuve de prudence avant d’envisager le LDG ou d’autres verres présentant des signes de déformation par choc à haute pression comme produits d’une explosion d’air. À l’heure actuelle, il n’y a pas d’exemples confirmés de produits provenant d’une explosion de classe 100 Mt dans les registres géologiques."
Revenir en haut Aller en bas
xaar
Fondateurs
Fondateurs
xaar


Nombre de messages : 5455
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/05/2017

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeJeu 10 Fév - 11:24

merci Vivien
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeJeu 10 Fév - 14:32

Je te remercie Vivien de donner ton avis.
Mon ami Zelimir est farouchement opposé à mon hypothèse et Sabine par contre m'écoute davantage. Moi-même j'en arrive à douter.
Le LDG est de la silice à 98% de SiO2, pas du quartz.
 
Je pense que le problème réside dans la personnalité de l'analyste? (comme pour le covid). En espérant que ce ne soit pas un "intelligent artificiel".
L'analyste est souvent (quasi toujours) plus proche des astronomes que des géologues. Ces derniers ont un raisonnement plus "terre à terre" il est vrai.
Déjà pour Chicxulub, les avis des géologues, et particulièrement des paléontologues ne rejettent pas du tout l'impact du Deccan comme cause principale de la disparition progressive des dinosaures qui ne fut pas du tout instantanée (plusieurs siècles et même millénaires).
Personnellement, je ne suis qu'un géologue amateur, mais bien un vrai chimiste.
La chimie fut et reste mon sacerdoce parce que petit, je voulais comprendre le pourquoi des choses proches, les roches, les sédimentations, la différence entre le métal (je ne connaissais quasiment que le fer, l'aluminium et le cuivre) et le bois de mes Ardennes (chaud ou froid alors que la température était identique). Sans parler de l'atome car je fus également un chercheur en radiochimie durant 4 ans.
Quel est le problème de la Nature ? Elle ne sait pas purifier les choses, si elle n'utilise pas des méthodes physicochimiques.
Un flash thermique sur une grande zone (qui n'était pas un désert) ne purifie rien ou presque.
La géologie interne des roches ignées, dans une remontée longue des grandes profondeurs (700 – 1000 km) a le temps d'effectuer des fusions par zones (zone melting), comme la purification par exemple des saphirs artificiels. La destinée des magmas est celle-là et dépend de leur point de départ.
Le site du désert libyque (Egypte) n'est pas quelconque. Il est même unique. À cet endroit, les plaques sont extrêmement nerveuses. Un océan s'y creuse actuellement et si on faisait de la lithothérapie (c'est pas mon genre), on y verrait la cause de la nervosité actuelle en surface (Yémen par exemple).
C'est ainsi que les roches ignées produisent par exemple, des masses énormes de granite acide (càd comportant plus 50% de SiO2).
Des séparations de phases peuvent se produire et éliminer du SiO2 (silice) parce qu'il est soluble dans les eaux hydrothermales comme du sucre dans le café.
Les résidus de cristallisations des roches ignées après l'élimination de beaucoup de feldspaths donnent les pegmatites qui enfantent béryls et tourmalines (grâce à la concentration en bore qui augmente en n'ayant pas encore eu l'occasion de s'intégrer dans un minéral). On dit que les tourmalines sont les poubelles des pegmatites, car leur structure est assez tolérante vis-à-vis de cations étrangers. Il en résulte une douzaine d'espèces minérales rassemblées dans le groupe des tourmalines.
 
Enfin je possède un argument visible : de la cristobalite dans le verre libyque.
La cristobalite est un polymorphe de la silice de hautes températures, phase cubique apparaissant entre 1500 et 1800 °C à pressions faibles < 6 Kbar.
La cristobalite se forme à haute température dans les roches ignées acides.
Voici à mon avis comment le verre libyque fut le résultat d'expulsions en surface de la croûte terrestre, de silice relativement pure
 
Libyan Desert Glass (LDG) 02-Verre-Libyque-2-R

Libyan Desert Glass (LDG) 04-Cristobalite-1-R

Libyan Desert Glass (LDG) 05-Cristobalite-1c-R

Libyan Desert Glass (LDG) 06-LDG-Bruno-1-ABb-R

J'ai d'autres arguments mais j'ai déjà été long.
à bientôt Vivien.
Roger.
Revenir en haut Aller en bas
Vivien Pic
Curateur
Curateur
Vivien Pic


Nombre de messages : 4541
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 01/03/2007

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeJeu 10 Fév - 18:01

Bonsoir Roger,

Oui tu avait déjà exposé cette hypothèse ici, on en avait parlé ...

Mais étant plus astro que géol, j'ai bien du mal à juger du bien fondé de cette hypothèse, sans plus de publications (soumises à la critique des comités de relecture).

L'hypothèse est séduisante certes, mais quid des éléments de preuve présenté comme en faveur de l'hypothèse de l'impact dans ce scénario ? Cela renforcerait considérablement l'acceptabilité de cette hypothèse sans impact si votre scénario arrivait à expliquer scientifiquement la présence de Reidite (polymorphe à haute pression du Zircon à 30 GPa), mais aussi la présence dans les inclusions sombres d'une anomalie du groupe du platine, des isotopes de l'osmium et du chrome qui pointent vers une origine météoritique et les isotopes du strontium et du niobium qui semblent exclure un contribution significative du manteau terrestre ?

Si l'hypothèse sans impact arrive à expliquer de manière argumenté ces analyses, à ce moment là il y aura vraiment matière à discuter, en tout cas ça apporterais de sérieux arguments dans la discussion !

Je me méfie des hypothèses (trop) séduisantes, il faut effectivement travailler dessus, mais avec une méthode digne d'un névrotique : plus l'hypothèse est "séduisante" plus il faut essayer en temps et en méthode de démontre que l'on se trompe, si finalement on à échoué à chaque fois, alors cette fois elle vaut le coup d'être publié (dans une revue à review).

La suite est hors sujet, bien qu’expliquant en partie mon opinion

Bon, je sais il y à parfois des boulettes dans les revues scientifique, comme cette pépite (les relecteurs on dus tellement rire qu'il ont du participer volontairement à la blague en publiant, l'historique des review est tout aussi hilarant que l'article lui même (article bel et bien publié dans une revue scientifique reconnue) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

mais dans l'immense majorité des cas les articles sont bien relus et corrigés, il faut toujours rester critique à la lecture, mais ce qui est publié fait quand même un certains consensus dans la communauté, sauf rares exceptions ...
Si vous voulez comprendre les dérives de la publication "scientifique" à tout va pendant cette période :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Depuis près de deux ans je travaille sur une hypothèse qui n'est pas la mienne, mais qui me parait très (trop ?) séduisante selon laquelle les alignements de Carnac seraient un observatoire astronomique (le plus ancien au monde du coup) d'un phénomène de mécanique céleste bien particulier qui permettrais de dater le site avec une précision au jours près ! datation qui coïncide avec la fourchette de datation au carbone 14 du site (datation reconnue par la communauté archéo).
Mais cette hypothèse que je trouve personnellement très séduisante, depuis deux ans (à temps partiel) je m'attelle à trouver le hic pour éprouver ça robustesse, avec un regard extérieur à l'auteur d'origine, si après avoir suffisamment essayé de démontrer que c'est faux je n'y parviens toujours pas à ce moment là j'en serait un fervent promoteur et je mettrait toute mon énergie à la faire publier et reconnaitre par la communauté, mais seulement si ...
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeJeu 10 Fév - 19:47

Bonsoir Vivien,
Je suis mal à l'aise quand on parle de biochimie.
Ici d'ailleurs cette expertise me semble plus une étude de statisticiens.
Pour moi, les vrais experts, ce sont ceux qui font les vaccins.
Je ne suis pas biochimiste pour un sou. Au début de ma carrière scientifique, je n'ai jamais été attiré par cette science, car je la trouvais difficile à aborder, alors que la chimie de synthèse (dont on fait des médicaments) ou d'analyse avec les divers types de spectro, RMN dans mon cas, reposent sur des fondations solides.
Aujourd'hui, alors que statistiquement j'aurai dû me taire, l'âge me donne une grande liberté.
Je n'ai pas à me soucier des autres, sans pour autant admirer et empocher leurs découvertes.
Mais dans le cas qui nous concerne aujourd'hui, titiller des rapports isotopiques me paraît quelque peu spécieux.
L'orgueil ne me guide pas. Seul mon désir de comprendre sans prendre nécessairement le sentier des articles uniquement admis par la High Society des chercheurs.
 
Par contre, je partage ton intuition, l'Homme de jadis était plus réfléchi que celui qui scrute les isotopes aujourd'hui. La machine est une aide indispensable à la science, mais pas son cerveau.
Quant à la datation au carbone 14, je l'ai pratiquée en labo entre 1960 et 1964. Elle ne m'impressionne plus.
J'ai écrit très récemment ma vision de la naissance d'un chondre à olivine barrée.
Je ne peux m'appuyer sur les autres, car il me semble que rien n'ait été publié sur le sujet.
J'y dévoile des faits inédits.
Je partage ton opinion sur la nécessité des referees, c'est pour cette raison que je discute avec vous, n'ayant pas d'interlocuteurs (qui refusent toujours le contact).
Pour mon papier sur le chondre à olivine barrée (une belle histoire) un professeur de géologie Uliège m'approuve.
 
Libyan Desert Glass (LDG) 09-Moldavite-1-2-R
 
Libyan Desert Glass (LDG) 11-Trinitite-1-02-R
 
Libyan Desert Glass (LDG) 12-Trinitite-1-04-R

Libyan Desert Glass (LDG) 14-Trinitite-1-01-R
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Vaucluse
Membre
Membre
Emilie Vaucluse


Nombre de messages : 251
Age : 44
Localisation : Cavaillon, Vaucluse
Date d'inscription : 02/07/2020

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeJeu 10 Fév - 21:20

🧐 quid de l’absence des diverses forces s’exerçant durant le parcours balistique de l’éjecta ?
Depuis que je manipule et vois différents LDG, aucuns d’eux ne présentent de trace des forces centrifuges ou de frottement, aérodynamisme… alors vous me direz, le sable a pu « balayer » ces traces, mais au plus le temps passe et au plus je me dis à titre perso terrestre plus que météoritique.
Revenir en haut Aller en bas
Stelvino1
Curateur
Curateur
Stelvino1


Nombre de messages : 3839
Age : 72
Localisation : SHERBROOKE, QUÉBEC, CANADA
Date d'inscription : 19/02/2018

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeVen 11 Fév - 1:44

Le problème reste toujours l'absence de cratère !
Si la pression a atteint 30 GPa, comme le montre l'article du lien donné par Vivien, l'explosion aérienne ne teint plus. 
La thèse terrestre semble alors plus crédible. Le LGD se serait formé en profondeur vers 1000 km de profondeur (Haute température et haute pression) et serait remonté par une cheminé volcanique, un peu comme les diamants dans les kimberlites. Mais alors il faut retrouver le volcan qui les a crachés ou trouver un autre mécanisme de remontée.
 
Émilie, suivant la théorie de l'explosion dans l'air d'un corps extraterrestre, le LGD serait une impactite formé sur place par l'explosion et pas une tectite, d'où l'absence de formes aérodynamiques.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeVen 11 Fév - 2:48

Bonjour,
Merci pour le coup de pouce.
Il existe 2 types de roches ignées, les roches extrusives (volcans formant p.ex. les basaltes) et les roches intrusives (intrusions formant p.ex. les granites, sans expansion en surface).
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeVen 11 Fév - 2:57

Bonjour,
Je ne désire certainement pas vous convaincre de mes doutes et il est sans doute judicieux de conserver la thèse officielle des autorités scientifiques.
 
Cependant, il est certain que la minéralogie du manteau se modifie dans un dynamométamorphisme thermique avec la profondeur. Les olivines et les pyroxènes changent progressivement de phases. Il en est de même du zircon.
La reidite est une phase polymorphe de hautes températures et pressions du zircon.
Rappel : le zircon est le silicate de zirconium ZrSiO4 tandis que l'oxyde ZrO2 forme des cristaux rares de baddeleyite. En synthèse industrielle, on fabrique le cubic zirconia (CZ) qui la phase cubique du dioxyde de Zr (imitation du diamant en joaillerie).
 
Que je sache donc, les zircons des grandes profondeurs peuvent également subir une transition de phases en reidite. Le diamant s'y forme bien.
Si le diamant métastable peut exister à la surface, cela est dû à sa remontée relativement rapide, emporté dans la kimberlite par exemple.
D'un point de vue cristallographique, la reidite apparaît dans les cristaux de zircon en intercroissance dans ses plans réticulaires, avec comme conséquence une destruction du réseau cristallin du zircon.
En temps qu'espèce minérale, la reidite est trouvée en surface de la Terre uniquement dans des cratères d'impact importants (Australie, Chine, etc.).
La reidite résulte donc bien d'un grand choc apportant P et T nécessaires à ce changement de phases.
Mais la taille des cristaux est plutôt faible : ils peuvent atteindre 10 mµ x 0.3 mµ.
 
J'ai lu cette phrase dans un article :
The glass is nearly pure silica, which requires temperatures above 1,600 to form, and that is hotter than any igneous rock on Earth.
Ces mots ne sont pas ceux d'un chimiste et ils n'expliquent pas la formation d'un verre de silice à 98% de pureté. Que sont devenus les silicates (feldspaths, etc.). On ne raffine pas in situ les roches comme l'or.
Ceci reste ma vraie question à laquelle je ne trouve pas de réponse.
Aidez-moi…
Revenir en haut Aller en bas
Stelvino1
Curateur
Curateur
Stelvino1


Nombre de messages : 3839
Age : 72
Localisation : SHERBROOKE, QUÉBEC, CANADA
Date d'inscription : 19/02/2018

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeVen 11 Fév - 13:58

Warin Roger a écrit:
 
J'ai lu cette phrase dans un article :
The glass is nearly pure silica, which requires temperatures above 1,600 to form, and that is hotter than any igneous rock on Earth.
Ces mots ne sont pas ceux d'un chimiste et ils n'expliquent pas la formation d'un verre de silice à 98% de pureté. Que sont devenus les silicates (feldspaths, etc.). On ne raffine pas in situ les roches comme l'or.
Ceci reste ma vraie question à laquelle je ne trouve pas de réponse.
Aidez-moi…
Le raffinage n’a pas eu lieu lors de l’impact mais avant. La Terre est très bonne pour trier. L’eau et le vent font des miracles.

Moi aussi j’ai eu une jeunesse et jadis, j’ai fait du volontariat en Afrique après l’université. Deux ans en Algérie m’ont fait connaître le Sahara; ce fut le coup de foudre ! Je l’ai parcouru dans tous les sens; de El Oued à Tombouctou, de Nouadhibou à Djanet. En 1975, j’étais là lorsque les marocains se sont emparé de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro (Aujourd’hui Sahara Occidental). 
Malheureusement, à l’époque, pour moi, Météorite étaient juste un mot dans le dictionnaire. Le désert, était seulement une expérience esthétique, peut-être mystique. Combien de météorites ai-je écrasé sans le savoir ?

Pourquoi je vous raconte cela ? Parce que un jour, dans le Nord-Est Mauritanien j’ai observé trois dunes, trois cônes presque parfaits, disposés en triangle et de trois couleurs différentes; une grise clair, une légèrement orangée et l’autre couleur ocre. Je suis resté bouche bée. Le vent avait des yeux et triait le sable par couleur ? Je me suis approché et j’ai découvert la méthode utilisée; les grains avaient des diamètres et masses différentes; le vent triait selon le poids des grains avec une finesse époustouflante. Les grains venaient d’endroits et de nature différents qui, sous l’effet du vent, se désagrégeaient suivant une granulométrie différente.

Bien sûr, je ne dis pas que c’est le mécanisme en cause pour les LDG, j’illustre seulement un cas particulier de façon de trier. La Terre en possède de multiples.
Pour les LDG, on pourrait imaginer un endroit riche en géodes de quartz en surface, l’explosion ayant transformé ces géodes en LDG. Pure spéculation, me direz-vous, mais j’essaye de redonner le sommeil à Roger.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Curateur
Curateur
Warin Roger


Nombre de messages : 4399
Age : 87
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitimeVen 11 Fév - 14:19

Merci Stelvino...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Libyan Desert Glass (LDG) Empty
MessageSujet: Re: Libyan Desert Glass (LDG)   Libyan Desert Glass (LDG) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Libyan Desert Glass (LDG)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» impact # 231 : Edeowie glass
» impact # 613 : El'gygytgyn glass
» impact # 614: Dakhla Glass
» Cratère dans le désert
» pierre du desert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
METEORITE FORUM FRANCOPHONE :: Espace membres :: Impactites, Shattercones et impacts météoritiques-
Sauter vers: