METEORITE FORUM FRANCOPHONE

METEORITE FORUM FRANCOPHONE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.

Aller en bas 
AuteurMessage
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Ven 20 Avr - 20:15

Bonsoir,

Je me propose de vous donner une courte leçon sur la lecture d’une lame mince très classique, Vigarano CV3.3

Elle est bien petite mais si expressive, un charme !

 

Revenir en haut Aller en bas
xaar
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2012
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/05/2017

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Ven 20 Avr - 20:24

:SUPER:
Merci Roger
Revenir en haut Aller en bas
Serge de Faestraets
Fondateurs
Fondateurs
avatar

Nombre de messages : 23959
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 0:57

Je pressens du Roger des grands jours Smile cheers
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 6:45

J'ai échoué dans l'envoi du fichier en une pièce (11 pages).
Je tente des envois partiels.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 6:50

Une petite leçon de lecture de lames minces…

 

VIGARANO    CV3.3

 

La beauté des lames minces observées en lumière polarisée croisée est sidérante. La variété des météorites désarçonne le débutant. Il existe deux grandes classes, les chondrites et les achondrites. L’étude de ces dernières est plus difficile car elle suppose un prérequis en géochimie. Par contre les chondrites se laissent dépiauter plus aisément. Constituées de divers chondres baignés dans une matrice, l’amateur saisira rapidement leur morphologie. Il existe de nombreux livres décrivant ces caractéristiques des chondrites, mon Maître fut O. Richard Norton (The Cambridge Encylopedia of Meteorites).

 

L’amateur sait aussi que la nomenclature des chondrites est différenciée par un numéro qui rappelle l’influence de la température qui a pu produire un métamorphisme thermique. Celles qui sont restées froides sont dites primitives, alors que la texture des autres a été modifiée plus ou moins profondément pour aboutir aux chondrites plus évoluées chimiquement, dites équilibrées. Pour une première leçon, un type particulier de chondrite s’impose, c’est la CV3. Que veut dire ce sigle ? Il s’agit du groupe appartenant à la chondrite carbonée (C) tombée à Vigarano (V) (Vigarano Pieve, à l’ouest de Ferrara, Italie), la texture fine étant définie par les nombres 3,0 ou 3,3 par exemple. Comme la météorite Vigarano est rare et chère, l’amateur choisira la chondrite d’Allende CV3.2 aussi belle et certainement plus classique. Pour cette petite leçon, notre choix s’est porté sur Vigarano 3,3. L’amateur s’exercera alors à reconnaître les divers composants de la chondrite sans oublier les CAI’s, ces fameuses inclusions réfractaires, le matériau datant du début du Système solaire, antérieur donc à la Terre. Les chondrites CV3 sont encore relativement primitives. Leur matrice est microcristalline et riche en carbone, si bien qu’elle est noire et le reste en polarisation croisée. L’ensemble de la lame ressemble à la voute céleste, les divers objets flottant dans un espace noir.

 

Examinons donc la lame de Vigarano CV3.

La 1ère photo met en évidence un chondre porphyrique dont les grains principaux sont des pyroxènes et de l’olivine (POP, sigle anglais). L’observation se fait en polarisation croisée (XPol).

 



 

Photo 1 – Chondre porphyrique de pyroxènes et olivine, dans Vigarano. 60X.

 

La photo 2 illustre la complexité que peut présenter un chondre POP. Celui-ci, relativement grand, rassemble des débris d’anciens chondres. Les chondres peuvent avoir plusieurs vies, détruits puis réincorporés dans des nouveaux.

On y distingue des lattes de pyroxènes radiées en une gerbe grossière peu discernable. Idéalement, ces chondres sont dits RP (radial pyroxènes). Cependant, ce petit bout de lame n’en possédait pas de plus typique.

Dans cet entrelacs sont greffés des grains arrondis d’olivine. L’olivine possède un indice de réfraction plus élevé que ceux des pyroxènes. En conséquence les olivines seront colorées plus vivement que les pyroxènes, et a fortiori que les feldspaths, comme les plagioclases, dont la teinte est plutôt gris bleuté.

 

Ce gros chondre porte aussi un cristal vert kaki qui semble automorphe (forme cristalline idéale) et il possède une barre centrale que le divise.

Cette ligne rectiligne fait de suite penser à une macle. Ce serait donc un pyroxène, puisque les macles d’olivine n’existent pas dans les météorites (ce sont de grandes raretés en minéralogie). A ce point, il faut faire attention à une conclusion hâtive. De plus la texture fine de ce cristal est douteuse. Il est parcouru par des voiles, des veinules et d’autres craquelures courbes que n’ont pas les pyroxènes.

 



 

Photo 2 – Vigrano CV3. Chondre complexe assemblant les restes d’un chondre fibroradié grossier (RP) et des grains d’olivine. 100 X.
Revenir en haut Aller en bas
Moondaka
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 44
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 7:14

Hello Roger

Merci pour votre article, très intéressant ce voyage au cœur d'une CV3...

On attend la suite, le gros minéral est-il un pyroxène ou pas? (plutôt pas à mon avis Smile)
Revenir en haut Aller en bas
METEORPASSION
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 11243
Localisation : France
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 7:44

Au top, merci ! :SUPER:
Revenir en haut Aller en bas
http://meteorites.superforum.fr/
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 8:17

il y a une suite... si je parviens à l'envoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 8:19

Discrimination des teintes :

A ce stade, il faut se souvenir que les teintes induites en polarisation croisée dépendent de l’angle de rotation de la platine, passant d’un maximum à l’extinction selon l’angle (c’est la raison pour laquelle, un microscope minéralogique est équipé d’une platine tournante, avec mesure possible des angles de rotation).

La suite des photos montrent l’effet de la rotation de la platine, en y ajoutant des variations de grossissements.

 



 

Photo 3 – Vigarano – 100 X – après rotation.

 



 

Photo 4 – Vigarano – en simple lumière polarisée (PPL).

 

La photo 4 montre la même plage sans croisement (PPL). Le gros cristal d’olivine est plus transparent que les lattes de pyroxènes.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 8:22

En XPol, ce gros cristal est bien de l’olivine. Il a répondu comme attendu à la rotation de la platine ; des voiles internes et des inclusions sont incompatibles avec un pyroxène. Il reste la ligne centrale. Il faut élargir le champ.

 



 

Photo 5 – Vigarano – Cristal d’olivine, 200 X.

 

L’amplification de l’image (Photos 5 et 6) lève tout doute. Il n’y a pas de macle. Il s’agit simplement d’une canule qui d’ailleurs se courbe. D’autre part des voiles montrent la continuité du cristal (et non une réflexion sur un plan médian). Cette dernière photo du cristal d’olivine souligne bien l’âge du chondre qui n’est pas de 1ère génération.

 

La trace d’un plan de clivage, parfois démultiplié, aurait été rectiligne, suivant des rangées d’atomes. Ceci pourrait être l’objet d’une autre leçon.

 



 

Fig. 6 – Vigarano – détail du grain cristallin d’olivine. 400 x    ©R.W.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 8:24



 

Fig. 7 – Vigarano – un chondre déformé riche en olivine. 200 X    © R.W.

 



 

Fig. 8 – Lattes de plagioclases (macles multiples) et grains d’olivine.   © R.W.

 



 

Fig. 9 – Vigarano – Chondre BO à olivine barrée.   © R.W.

 

La photo 9 illustre un chondre à olivine barrée. Ces barres font partie d’un seul cristal d’olivine. Le refroidissement du chondre a été rapide (de l’ordre de quelques heures). Il en résulte un cristal squelettique, tout comme les cristaux de neige forment des étoiles squelettiques sur un seul et même réseau cristallin.

 

La cristallisation est une technique de purification tout comme l’est la distillation, avec des réserves selon les cas. Après l’olivine, certains pyroxènes ont débuté une cristallisation à partir de la matrice, enveloppant les barres d’olivine. Le reste des silicates résident dans la matrice, invisibles. Le chondre lui-même est entouré d’une enveloppe de grains, ici aussi sur le même réseau (même couleur en XPol). Des grains de plagioclase sont également incorporés à l’enveloppe appelée « rim » en anglais. Cette enveloppe peut être mince ou épaisse, corrélée au réseau ou pas. Parfois cette couverture est faite de sulfures. On dit alors que le chondre est blindé d’une cuirasse (armored chondrule dans la langue anglaise bien concise).

 



 

Fig. 10 – Détail d’un grain d’olivine de la 1ère photo.   © R.W.

 

Ainsi se termine cette 1ère leçon, limitée par la taille du spécimen (7x12 mm).

Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
xaar
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2012
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/05/2017

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 11:58

Merci Roger pour la leçon et ces belles photos.

donc les olivines peuvent être de plusieurs couleurs différentes.

je ne comprends pas trop le phénomène de Cristallisation pour les meteorites. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 13:35

Pas tout à fait. La nuit, tous les chats sont gris. La teinte est induite par un retard de l'onde lumineuse qui à 90° (croisement) est éteinte. Le fait d'insérer une lame biréfringente perturbe cette extinction, que l'on peut rattraper en tournant la platine. Mais ce n'est pas notre but.
On peut dire que c'est une coloration virtuelle, différente de celle qu'on observe à la lumière solaire. Mais c'est une couleur.


La formule physique qui relie ces différents facteurs n'est pas trop compliquée.

Interviennent divers facteurs: l'angle de rotation, l'épaisseur de la lame, la biréfringence du minéral (donc sa nature olivine, pyroxène ou feldspath) et la longueur de la lumière incidente.

Tout cela influence le rapport entre l'intensité du rayon qui sort du polariseur (le 1er filtre, avant d'entrer dans la lame) et l'intensité qui sort du polariseur analyseur.

Evidemment, les compositions des partenaires dans une solution solide influencent, la biréfringence. Ainsi les pyroxènes dopés au fer (hypersthène comme on disait jadis) seront plus colorés que l'enstatite.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 13:39

Il faut lire "longueur d'onde" de la lumière incidente. Merci
Revenir en haut Aller en bas
xaar
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2012
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/05/2017

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Sam 21 Avr - 17:26

Merci Roger pour l’expliation, quand meme pas évident de lire ces belles lames
Il va falloir de l’entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Moondaka
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 44
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/08/2013

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Lun 23 Avr - 7:41

hello et encore merci Roger pour les explications
le gros cristal n'était pas un pyroxène mais une olivine  Smile (1)

Revenir en haut Aller en bas
Maugein
Nouveau venu
Nouveau venu
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 57
Localisation : Enghien les bains
Date d'inscription : 23/03/2018

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Mar 24 Avr - 4:39

Merci Roger. Que de bonheur
Revenir en haut Aller en bas
http://laqsters.com
METEORPASSION
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 11243
Localisation : France
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Mar 24 Avr - 5:17

On délecte cette article, merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://meteorites.superforum.fr/
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3355
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Mar 24 Avr - 5:34

Merci, 
C'est le rôle aux anciens de transmettre ce qu'ils ont hérité de plus anciens.
Il est important de comprendre les détails pour les insérer dans un ensemble.
Il me reste tant  apprendre, sans trop oublier...
Revenir en haut Aller en bas
Maugein
Nouveau venu
Nouveau venu
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 57
Localisation : Enghien les bains
Date d'inscription : 23/03/2018

MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   Mar 24 Avr - 5:44

“Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.”
Revenir en haut Aller en bas
http://laqsters.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vigarano CV3 - Une petite leçon de lecture d'une lame.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit cadeau, texte jeunesse sur la lecture
» La correction d'un contrôle de lecture me torture
» Petite Tache, Lionel Le Néouanic
» Lecture au CE1
» Qu'entendez-vous exactement par "parcours de lecture"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
METEORITE FORUM FRANCOPHONE :: Espace accueil :: Identification-
Sauter vers: