AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shatter cone de Chassenon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Shatter cone de Chassenon   Jeu 18 Oct - 21:40

Bonsoir,
Il fallait le trouver ce Shatter cone, Jean-Michel était là.
Voici un premier essai de visualisation de cette merveille impactée.
Fine Lame.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Ven 19 Oct - 7:20

Bonjour,
Voici une autre vue du Shatter cone de JMM.
L’ampleur des « vagues » n’est pas grande, mais elles sont nombreuses.
Pour les mettre en évidence sur une photo, il faut une lumière rasante qui donne du contraste sur cette roche brune.
Fine Lame.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 37
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Ven 19 Oct - 19:07

Toujours du grand spectacle sous une bino, merci Roger pour ces belles images Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Ven 19 Oct - 20:46

Bonsoir

Je ne voudrais pas jouer au trouble-fête, mais comment se ferait-il qu'un shattercone se forme dans une roche qui vient elle aussi juste d'être formée?
À moins de supposer un deuxiéme impact qui percute les breccias formés au premier.
Je ne dis pas que ce soit impossible mais à ma connaissance les shattercones se forment dans les roches de la cible.
Deuxiéme doute, la premiére image, aprés reflexion, me semble un cas de structures "cone in cone" conjugués avec des plans de foliation.
Remarquez que les lignes ne partent pas du même point mais d'une ligne qui parcourt les vertices des triangles.
Il se peut que je me trompe, pourtant. :desole: :question: :desole:

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Ven 19 Oct - 21:22

Patience Sanscelerien, je répondrai demain soir, car demain je vais écouter une conf sur les gemmes (terrestres) à Louvain-la-Neuve (Gemforum).
Ce soir je ferme les yeux sur ma dernière photo prise, allez jeter un coup d'oeil à côté.
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Serge de Faestraets
Fondateurs
Fondateurs
avatar

Nombre de messages : 22744
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Ven 19 Oct - 23:52

Tiens, eh bien voilà une question de Sansc qui me taraude aussi, je n'aurais pu mieux la poser.

N'y a-t-il pas une typicité des angles (que pour ma part je ne maîtrise pas) ? Pas que je doute, mais j'essaie de comprendre.

A part ça, jmm, je ne sais plus, est-ce une première des SCs au sein de cette structure ?
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 37
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Sam 20 Oct - 5:20

Les shattercones de l'astroblème de Rochechouart se trouvent principalement dans les brèches, ici c'était un joli bloc entouré de brèche et c'est en mettant un coup de marteau dessus que le bloc s'est cassé selon les failles nombreuses présentant les cônes, la localité est au Nord Est de Chassenon dans un affleurement de type Rochechouard.
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Sam 20 Oct - 10:41

Curieux Jean Marie, si ce que tu dis est correct, (et je n'ai pas de raison d'en douter) on serait alors en présence d'un double impact pas simultanée à moins qu'un mécanisme quelconque puisse expliquer la formation de breches et shattercones en simultanée sur le même materiel.

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Sam 20 Oct - 19:05

Bonjour,
Voici quelques réflexions personnelles au sujet des Shatter cones.
La structure des Shatter cones n’est pas (bien?) connue. Débutant dans ce domaine, je ne vais pas révolutionner les connaissances. Mais tout de même je peux observer certains faits sans a priori. Que vois-je ?
L’aspect général d’un cône de percussion que j’imagine être est une grande (tout reste relatif) structure conique. Ce qui arrive dans nos assiettes sont toujours des morceaux de ce cône primordial. Ces morceaux se présentent comme des « quartiers » de cônes, qui paraissent avoir été desquamés du cône principal.
Cet épluchage de la roche est induit par des surfaces fragilisées courbes à l’image du cône principal. Ce sont des surfaces de clivages, selon lesquelles la roche se brise sous le marteau.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ces surfaces sont plus ou moins finement plissées. Le nombre de plis et leur amplitude doit être fonction de la force de l’impact, de la situation de la roche encaissante par rapport au point d’impact et surtout de la nature géophysique de la roche cible. Quant à elles, les roches directement impactées ont été volatilisées et gazéifiées. On ne peut en parler.
Mais à plus grande distance, sous le plancher du cratère, le « tremblement de terre » s’est propagé, porteur d’une énergie énorme. Les brèches se sont formées. Et dans certaines conditions, des roches subirent ces ondes de choc qui eurent un autre effet, la formation de cônes de percussion. Souvenez-vous des étoiles qui apparaissaient quand vous frappiez la glace avec un pic. Et c’est ici que je crois que notre compréhension s’atténue fortement.
Durant un court instant, ces roches cibles sont entrées dans un tel état où elles pouvaient fluer et provoquer des vagues dans le solide (idées personnelles), en plus de se fracasser. D’après certains auteurs, le Shatter cone ne se serait pas produit au moment de l’impact, mais de suite après lors de la détente brutale du fond du cratère qui a provoqué le rebond central. Cela veut dire que les pressions énormes (de l’ordre de 10 – 30 GPa) chutaient brutalement. La roche hyper comprimée se détend brusquement.
Que devient le rocher ? Il prend la forme d’un cône. Ce cône est fragilisé par l’existence de clivages autres que ceux qui préexistaient éventuellement dans ce rocher. Ces nouveaux clivages sont des surfaces courbes. L’ensemble du cône de percussion est ainsi un cumul de tuiles « provençales » accolées les unes aux autres. Il existe même une particularité supplémentaire, ces tuiles se fractionnent selon des clivages transverses de même texture ridée. Chose remarquable, deux textures en contact se correspondent exactement, l’une étant le positif de l’autre empreinte.
Il existe donc dans le cône de percussion, une répartition spatiale de sous-structures identiques à celle de l’ensemble.
Deux paramètres semblent devoir être pris en compte : l’épaisseur de la fraction de cône (tuile) et l’aspect (nombre et amplitude) des rides de surface du fragment conique.

Pour en revenir à la réflexion de Sanscelerien, le Shatter cone n’est pas une nouvelle roche, c’est l’ancienne qui a souffert et qui a conservé une trace des ondes qui l’ont traversée. C’est donc le fruit d’un métamorphisme dynamique sans que la chaleur ait été excessive au point de fondre la roche.
Ce n’est pas non plus un impact melt (production par de fortes pressions d’une phase vitreuse par une transition de l’état solide cristallin à un état vitreux amorphe, sans fusion thermique) qui concerne l’ensemble de la roche ciblée. Pour des raisons que j’ignore, peut-être le confinement ou peut-être un certain éloignement de la source de l’onde de choc, la roche n’a subi que ces « frémissements » de fluage par pressions et dépressions (rides) et par ailleurs, les clivages des fractions de cône (épaisseur moyenne des fragments potentiels).

Voici quelques idées qui me sont venues à l’esprit. Je n’ai pas la prétention de les présenter comme l’évangile, mais ce sont celles qui me plaisent le mieux (à qui d’autre ?). Un amateur peut se permettre de présenter des idées nouvelles, sans grande preuve, en essayant de pousser le Schmilblick. Je vous invite donc à participer à cette discussion et à me critiquer en l’occurrence.

Une autre remarque au sujet de mes photos. La nature même d’une prise au travers d’un seul objectif du bino provoque un aplatissement du sujet. Ainsi, le cône de Jean-Michel est anguleux, l’angle dièdre étant de 40° environ. En ce sens ce n’est pas vraiment un cône, mais je pense que c’est le résultat de la composition initiale de cette brèche (un granite à grains fins ?) issue de Chassenon (Rochechouart).
Fine Lame.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Sam 20 Oct - 22:58

Pour avancer le Schmilblick comme notre cher Roger dit, j'ai quelques questions:

L'échantillon de la premiére photo a-t-il ou pas des plans de foliation discernables?
Sur la photo je crois les voir mais surement on a une meilleure percepcion "en main".

La théorie qui semble plus favorisée est celle de la formation par soudaine décompréssion aprés le passage de l'onde de choc de l'impact. Les rides de surface seraient donc dues à la nature ondulatoire du phénoméne.
Si j'ai bien compris les formations de shattercones prennent origine à une inhomogeneité de la roche et se propagent radialement par rapport à l'origine selon un angle qui varie selon la distance à l'origine de la source de compression/décompréssion.
Cela veut dire que les surfaces de cassure s'interceptent dans une logique de "first came, first served" c'est à dire les cassures se haltent quand elles retrouvent une autre cassure déjá formée. Il n'y a pas de "sauts" sur les autres fractures. Cela est important pour comprendre da distribution spaciale des shattercones.

Je n'ai pas trés bien compris l'oppinion de Roger vis-à-vis de la possiblité de genération de shattercones sûr des breccias em un seul impact. Est-ce que vous le trouvez possible?

Sinon, si vraiment il y a des exemples de SC sur des breccias d'impact il faudra postuler (au moins) un deuxiéme impact à la région de Rochechouart.

Je joins une photo d'une fracture qui fait bien songer à un shattercone mais qui ne l'est point:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Serge de Faestraets
Fondateurs
Fondateurs
avatar

Nombre de messages : 22744
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Sam 20 Oct - 23:14

Je pense qu'il y a incompréhension. Sanscelerien sait très bien que des sc's peuvent se former sur la roche-cible "première" en général.

Pour une raison que je ne comprends pas il nous demande pourquoi dans ce cas précis de Rochechouart-Chassenon, c'est une roche déjà imppactée qui a subi le phénomène.

Pour Roger, la relative "impunité" de certaines roches impactées résulte d'un effet de spallation, pas si éloigné de celui qui fait que nous recevons des roches lunaires ou martiennes à peu près intactes malgré l'extrême violence du phénomène ayant conduit à leur éjection (surtout dans le cas de mars).
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Dim 21 Oct - 5:31

Bonjour,
Avant de débuter un dimanche apicole (fondue au fromage), je réponds à vos idées.
L’inconvénient pour l’amateur reste évidemment son ignorance de la nature du terrain avant l’événement. Initialement, il y a plus de 210 Ma, le site était constitué de granite, et de ??? Y avait-il des brèches ?
D’une manière générale, les brèches me paraissent être un effet secondaire du choc principal, peut-être le moindre. Je n’ai pas l’impression que la présence de brèches préalables ait pu influencer la texture d’un Shatter cone. La compression des roches a été telle que ces brèches ont été compactées. Comme il n’y a pas eu de transport de matière à ce niveau, l’hétérogénéité de composition a subsisté in situ. Mais la roche forma un ensemble qui flua, sans qu’aucune barrière physique préexistante puisse empêcher les effets de l’onde choc (compression – détente).
La nature de la roche encaissante est importante au niveau de sa possibilité de fluer, certaines comme à Steinheim semblant devenir de la plasticine. Le terrain cible y était des carbonates et des marnes stratifiées (Miocène). En fait des roches à grain fin. Les SC ne se trouvent quasi que dans le rebond central. Une immense lentille de brèches se forme dans le cratère lui-même et dans les rims. Conjointement, le métamorphisme de choc se propage dans les brèches accompagné des PDF’s et SC, par exemple.
Il me semble que rien ne permet de supposer l’existence d’un second impact. Sa probabilité me paraît par ailleurs infime. Il y aurait eu un second cratère.
Il serait utile de savoir si les SC sont des discontinuités dans la roche. Quelle est leur texture interne (pâte à grain fin ?) dans un environnement à grains grossiers ? L’échantillon que je possède de Steinheim est fait d’une pâte dont le grain est invisible. Il ne s’y trouve aucune foliation. La roche n’a pas fondu, car les bélemnites présentes sont restées intactes et non déformées…
Tout est compact, excepté les surfaces courbes de clivage qui ont permis le débitage du spécimen. Dans l’échantillon photographié, le tout est très homogène et les seules surfaces de rupture possible semblent résulter du choc, épousant la courbure du cône principal, avec en outre les ruptures transverses de même nature. Le solide (volume) délimité par ces frontières constitue ce j’appelle une « tuile romaine ».
Pour encore dire un mot sur la nature de la roche impactée, c’est un fait que toutes n’ont pas la même réponse à l’onde de choc – décompression. Des roches faites de minéraux de faible cohésion et facilement brisés comme la calcite présenteront une meilleure réponse aux ondes que des granites ou autres roches dures. Ce phénomène de fluage, que je n’ai jamais vu invoqué dans la littérature, me paraît corrélé à la nature physicochimique de la roche.
A vous de « tuser » (mot du wallon liégeois signifiant réfléchir).
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 37
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Dim 21 Oct - 6:48

Tant qu'on reste entre amateur allons-y dans les idées,

Perso le fait de retrouver des shattercones dans les brèches devraient montrer que les shattercones se forment avant même l'impact, pourquoi pas par les ondes de l'air comprimé poussé par l'astéroïde et qui vont s'infiltrer dans les failles du socle et arriver jusqu'aux plus profond du cratère en s'infiltrant à travers les roches puis arrive l'impact ou du moins le dynamométamorphisme de l'explosion qui va disloquer et faire fondre la totalité du socle au point d'impact puis les roches vont se détentent et remonter alors les shattercônes au centre de l'impact sur le rebond central. puis les retombés de poussières et roches pulvérisés vont se mélanger aux shattercônes déjà en place et la poussière cimentera alors les futures brèches d'impacts. L'idée n'est pas tout à fait au point mais bon on est dimanche matin non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Dim 21 Oct - 7:51

Bonjour Jean-Michel,
Je ne partage pas ton hypothèse. Un souffle d’air ne provoquera jamais des pressions de l’ordre du gigapascal (environ 10000 atm) allant jusqu’à 100 GPa. Ce sont les pressions qui transforment le graphite en diamant.
J’aimerais que vous changiez de référentiel. Les roches nous paraissent bien dures et semblent éternelles. Ce n’est pas le cas. Les distances interatomiques sont énormes, relativement évidemment. Quand on change de « milieu », avec des paramètres comme la pression induite par le choc de telles masses, ce n’est pas une fracture dans une brèche qui a de l’importance. D’ailleurs, une brèche n’est pas une roche concassée. C’est celle qui contient des fragments anguleux noyés intimement dans une matrice solide à grains plus fins. Finalement, dans les roches sédimentaires, ce sont essentiellement les plans des couches qui sont fragilisés. Tout cela n’a pas d’importance lors de la survenue de tels évènements.
Dans un cratère d’impact, les brèches sont une conséquence lointaine du phénomène.
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 37
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Dim 21 Oct - 9:36

L'idée c'était comme pour les tectites qui sont éjectées à des vitesses folles vu que certaines sont satellisées d'où des vitesses de libérations de plus de 11 km/s, mais évidemment on est loin des pressions qui pourraient créer de tel désordre Rolling Eyes mais comme on parle d'ondes de chocs j'avais pensé à cela en me levant, du coup je suis allé me recoucher Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   Dim 21 Oct - 15:35

Faut pas paniquer, j'essaie aussi d'y voir clair.
Ces cônes sont quand même très intrigants.
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shatter cone de Chassenon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shatter cone de Chassenon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aire d'un cone
» formes quadratiques : egalité Cone isotrope et noyau
» un cone beam en imagerie
» Cone beam
» Le Cone et ses volutes en Ha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace membres :: Impactites, Shattercones et impacts météoritiques-
Sauter vers: