AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Questions à Fine Lâme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Questions à Fine Lâme   Mer 7 Mar - 22:46

Bonsoir

Encore quelques-unes de mes questions difficilles, cher Roger Warin:

Vous expliquez dans le post "BASALTE: Altération climatique" comment un basalte se dégrade en argile sous l'action de l'humus.

La premiére question est combien de temps est-ce que ça prend? A-t-on une idée (trés large bien entendu!)? 1 million d'années pour dégrader 1 m3 de basalte? 100 millions d'annés?

Deuxiéme question: Peut-on espérer qu'une impactite, dont la composition soit équivalente à un basalte se comporte de la même maniére? Ou la présence de verres les rendrait plus résistants à l'attaque des acides humiques?

Troisiéme question: Si dans un endroit suspecté d'avoir été une structure d'impact on trouve une couche d'argile serait-il methodologiquement faisable dissoudre l'argile pour obtenir des eventuels grains de quartz, afin de les soumettre à une recherche de possibles pdf?

Quatriéme question: Est-ce que les verres d'impact seront immunes à tout ce processus (de dégradation des basaltes)?

Cinquiéme question: Est-ce possible de distinguer une veine de pseudotachylite d'une intrusion basaltique?

Suspect Suspect Suspect
Oui, je sais, vaste sujet! Mais que faire? Les amateurs comme moi sont terribles! Cool Cool Cool

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2921
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Questions à Fine Lâme   Jeu 8 Mar - 8:21

Bonjour Sanscelerien et tous les Aficionados,



5 questions, c’est déjà un menu, mais il risque de fatiguer plus vite les estomacs des Aficionados que le mien. Serai-je présomptueux ?
Je suis quelque peu à l’aise, car je viens d’écrire un article de 4 pages pour la revue que j’édite pour mon club, l’AGAB ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] .


Si vous désirez le recevoir, donnez-moi une adresse mail à laquelle je peux poster ce pdf.



La première question est combien de temps est-ce que ça prend? A-t-on une idée (très large bien entendu!)? 1 million d'années pour dégrader 1 m3 de basalte? 100 millions d'années?
Cela va vite. Comment expliquer que les paysans colonisent (avec bonheur) si rapidement les flancs des volcans. Donc, ma réponse est moins d’1 million d’années. Je dirais moins de 10.000 ans (une impression perso, beaucoup moins). Mais je ne parlerai pas d’1 m3, c’est-à-dire un cube, mais plutôt d’une surface de 10 m2 avec une épaisseur de 10 cm.



Deuxième question: Peut-on espérer qu'une impactite, dont la composition soit équivalente à un basalte se comporte de la même manière? Ou la présence de verres les rendrait plus résistants à l'attaque des acides humiques?
C’est la même chose. Les points d’attaque chimique préexistent dans le verre constitué en grande partie de feldspaths.



Troisième question: Si dans un endroit suspecté d'avoir été une structure d'impact on trouve une couche d'argile serait-il méthodologiquement faisable dissoudre l'argile pour obtenir des éventuels grains de quartz, afin de les soumettre à une recherche de possibles pdf?
Oui. Pas seulement dans l’argile du cratère, sur le site. Encore faut-il les trouver !

Remarque : on ne dissout pas l’argile. On lave les grains de quartz.



Quatrième question: Est-ce que les verres d'impact seront « immunes » à tout ce processus (de dégradation des basaltes)?
Non, voir la réponse précédente. Seule la cinétique de la dégradation peut changer et être plus lente.



Remarque générale : plusieurs mécanismes sont possibles car les basaltes s’altèrent aussi dans les terrains arides. Mais ce sont les zones tempérées et tropicales qui sont caractérisées par des processus de dégradations de nature organométallique. Ne pas considérer ces réactions des acides humiques comme l’action de superacides, du type nitrique. C’est la magie de la catalyse, mais il faut la comprendre. Cela ne correspond donc pas à la formation d’un karst en zone calcaire.

Lisez mon papier.study



Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: Questions à Fine Lâme   Jeu 8 Mar - 22:18

Bonsoir Fine Lâme!

Grand merci par le pdf!

Ma cinquiéme question se pose parce que j'ai trouvé en pleine zone granitique du massif de la Serra da Estrela à Manteigas une veine d'apparence basaltique que voici:


Le contexte est une zone de rencontre de deux granites aux âges différentes avec quelques cornéannes dues dit-on au metamorphisme de contact.

Pourtant, je ne peux pas m'empêcher de m'interroger si c'est bien du basalte vu qu'il n'y a pas par lá d'épisodes éruptifs connus.
J'ai dans mes archives cette photo d'une veine de pseudotachylite de Sudbury:


Ok! La mienne est moins "fraiche" Laughing

Une autre question concerne les pseudotachylites que j'ai trouvé incorporés dans les murs.
Pas mal d'entre elles se présentent comme une surface "clivée":


Au début j'ai pensé que c'était oeuvre humaine mais puis j'ai trouvé dans les champs des pseudotachylites avec des surfaces trés polies, fracturées.

Quel est le mécanisme en jeu? dilatation diférentielle?

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2921
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Questions à Fine Lâme   Jeu 8 Mar - 22:59

Bonsoir Sanscelerien,
Deux mots avant le sommeil réparateur…
Comment faites-vous pour reconnaître les roches et les déterminer ? Vous connaissez probablement la géologie locale. Je pense que le problème trouvera sa réponse dans ce contexte.
On peut rappeler que si des volcans donnent des basaltes, d’autres formations magmatiques non volcaniques produisent des roches ignées. Il y a des percées de magmas du manteau supérieur qui n’arrivent jamais en surface et qui souvent sont les racines d’anciennes montagnes. Quand celles-ci sont érodées, avec l’âge, ces dykes et autres lentilles magmatiques sont proches de la surface et peuvent apparaître dans les flancs des collines et monts. Selon leur structure et leur profondeur, on les appellera batholites, plutons, cratons… L’exemple de Sudbury est bien choisi. Il existe un beau filon de ce type à l’île d’Elbe, en bord de mer.
Votre première photo est aussi éloquente. Elle montre bien la percée d’un filon magmatique dans les roches encaissantes, quelle que soit d’ailleurs leur nature.
La détermination de la nature de cette roche ne peut se faire qu’en labo. Je présume évidemment que vous en connaissez les résultats. Personnellement je ne connais pas le contexte.
Bonne recherche.
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Questions à Fine Lâme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Questions à Fine Lâme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» questions diverses sur l operation
» Petites questions toutes betes aux lycéens de LLG
» les 10 questions existentielles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace membres :: Impactites, Shattercones et impacts météoritiques-
Sauter vers: