AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 6 Déc - 22:15

Pour relancer ce vieux débat, je vous propose la lecture de cet article:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Désolé, mais l'anglais est incontournable dans ce millieu de l'impactisme Embarassed Embarassed Embarassed

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Deep Impact
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 1501
Age : 50
Localisation : Paris (France)
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Ven 9 Déc - 10:42

Comme il est beaucoup question du pseudo-cratère de "Shiva" Rolling Eyes dans cet article, je te renvoie à ce que j'en pense :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour le reste, oui, on peut se demander si certaines manifestations volcaniques ne sont pas d'origine "impact", mais ce qui est sûr, c'est que dans certaines conditions, nul besoin de faire appel à des impacts pour expliquer les "super-volcans"...
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Ven 9 Déc - 16:01

J'ai bien remarqué qu'on y parle du supposée cratére de Shiva. Pourtant l'article a le soin de s'en reférer au conditionel et avec pas mal de réserves ce qui me semble tout de même correct, et le reste des hypothéses mérite au moins (encore une fois à mon humble avis) qu'on y reflechisse.

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 17:27

Pour remettre le pot au feu je vous propose cette page:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Qui me semble faire une bonne synthése des deux principales théses en débat.

Saludos

Sanscelerien
Revenir en haut Aller en bas
Serge de Faestraets
Fondateurs
Fondateurs
avatar

Nombre de messages : 22744
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 17:57

Une grande question à propos de laquelle il y a pas mal d'études, et pas mal de réponses contradictoires, c'est l'état de la biodiversité juste AVANT K-T. Mais "quel" K-T ?

Les lignées disparues étaient-elles florissantes ou déjà en net déclin 1 million d'années, 100 000 ans, 10 000 ans avant l'évènement Chicxulub ? Et les dinosaures eux-mêmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 18:14

C'est trés difficille à établir le vrai état de santé des espéces avant Chicxulub du aux difficulté innérentes aux enregistrements fossiles:

The Signor-Lipps Effect: Proposed by Phil Signor and UCMP's own Jere Lipps, this concept helps us to understand the limitations of the fossil record. The theory states that groups of organisms may seem to go extinct in the fossil record before they actually do; this is an artifact of the fickle nature of the fossil record rather than actual extinction. Thus, it is possible that some groups of organisms did not go extinct at the K-T boundary, and also possible that some organisms that seemed to have gone extinct earlier may have survived up to the boundary, and then gone extinct. This matter further complicates the important issue of the selectivity of the K-T extinction (discussed later).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Serge de Faestraets
Fondateurs
Fondateurs
avatar

Nombre de messages : 22744
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 21:43

Un des critères de vitalité d'un phyllum, c'est le taux d'apparition de nouvelles espèces en son sein, témoin de sa dynamique évolutive. Le nombre d'espèces est en soi un critère.
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 22:54

Autant que je sache le probléme c'est que les connaissances des paleontologues sont encore trop fragmentées pour qu'on puisse extraire des conclusions définitives.

Par exemple, le fait qu'il n'y ait pas de fossiles de vertebrés dans une certaine couche peut correspondre à un phénoméne local ou à un changement qui empêcherait la fossilization d'espéces d'animaux qui pourtant continueraient bien à exister ailleurs ou dont l'habitat serait devennu peu favorable à la fossilization de leurs dépouilles.

On parle de fossiles de dino trouvés dans des couches Terciaires en Chine, mais il n'y a pas assez de certitude pour qu'on puisse faire usage de cet argument.

Quoi qu'il en soit seulement un changement global et persistent pourrait avoir eu des effets aussi dévastateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 23:00

Bonsoir,
La Terre tend à éliminer l’énergie thermique acquise à ses débuts. Encore aujourd’hui, elle est le siège d’un équilibre qui oscille entre acquisition et perte. Essentiellement, l’acquisition se fait par la radioactivité et aussi, ce dont parle moins, de la cristallisation du métal liquide de son noyau. Cette transition de phase restitue la chaleur acquise au début qui a provoqué la fusion du métal. Donc la source de chaleur essentielle est interne et profonde.
Cette machine infernale est protégée par un manteau silicaté, par nature isolant. Le globe n’est pas défini par un gradient linéaire, des zones ayant relativement peu d’interférences entre elles existent. Les géophysiciens connaissent ces discontinuités.
Le public est familier avec les mouvements de convection lents dont le manteau est le siège. La dérive des continents lui est corrélée, avec tous ses chapelets de volcans libérant ainsi une part non négligeable de calories. Tout en étant déjà impressionnant, ce n’est pas le processus le plus efficace de la dissipation d’énergie de la Terre. Ce système ne refroidit que le manteau isolant.
Il se produit parallèlement, dans un processus tout à fait indépendant du premier, un exode direct de calories en provenance des grandes profondeurs. Celles-ci varient, mais la plupart ont leur source à 2900 km de profondeur. Ce sont les points chauds. La preuve que ces sources ponctuelles sont immuables dans une échelle de temps de l’ordre de dizaines de millions d’années, dépassant même 100 millions, c’est que leur dérive est quasi nulle (de l’ordre du mm).
Bien sûr en surface, la dérive se poursuit indépendamment. Il arrive ainsi le point chaud se comporte comme un chalumeau immobile sur lequel se translate un continent (ou un océan). Comme les métallurgistes découpent des slabs avec un chalumeau fixe à oxygène, la plaque d’acier passant au-dessus de ce point chaud se découpe. La croûte terrestre est percée. A cause de la dérive de la plaque, une chaîne de volcans apparaît au cours du temps. En mer, ce seront des îles.
Il y a une quinzaine de points chauds (peut-être un peu plus, tout dépendant de l’estimation de leur efficacité).
Ce mécanisme est l’un des phénomènes dont la déperdition énergétique est la plus grande. La chaleur est directement dissipée en surface, tout en ayant alimenté le manteau. Les changements de phases cristallines (pressions et températures) participent aux mêmes échanges thermiques.
Mais il ne s’arrêtera jamais sur Terre, car la réserve de fer liquide est telle que sa cristallisation totale ne fera pas avant que la planète soit englobée dans la géante rouge que sera devenu le Soleil dans 5 milliards d’années.
Pour en revenir aux impacts, il ne fait pas de doute que des impacts énergétiques ne fassent trembler la croûte et sans doute le manteau supérieur au point d’induire la naissance de volcans (ou de les réveiller).
Mais je pense que jamais un impact a modifié la position d’un point chaud, ni d’ailleurs induit son apparition. Cela dépend directement des convections du métal liquide (responsables du champ magnétique et de ses inversions dans l’échelle des temps géologiques).
En aucune façon, un « bête » volcan n’induira une extinction totale des espèces, un point chaud en est capable, a fortiori s’il est titillé par un deep impact…
Excusez cette longue bafouille.
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 59
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 23:35

Donc le vote de Fine Lâme va pour l'option Impact ET volcanisme Very Happy Very Happy Very Happy , n'est-ce pas?

Et l'endroit ou cela se serait passé c'est au large des côtes de l'Inde...

On revient donc à l'hypothése Shiva avec la complicité d'un point chaud qui en plus s'aurait chargé de brouiller les pistes...

Une malheureuse coincidence cosmique qui aurait couté cher à pas mal d'espéces. L'impact s'étant produit en millieu océanique peu profond expliquerait la prédominance d'extintions dans le millieu marin...

Reste à trouver des preuves irréfutables de Shiva.
Revenir en haut Aller en bas
Serge de Faestraets
Fondateurs
Fondateurs
avatar

Nombre de messages : 22744
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mar 13 Déc - 23:58

Il faudrait d'abord, d'après Ludo, au moins l'amorce du commencement d'un indice sérieux, pour Shiva, et d'après lui il n'y en a aucun, rien, nada sinon le fait que quelqu'un a réussi à faire parler de soi, mais sans aucune base qui puisse au moins retenir ne serait-ce que l'attention du monde scientifique.

Ludo n'est certes pas infaillible, mais c'est bien peu.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mer 14 Déc - 8:13

Bonjour,
Je n’ai jamais dit que « Chicxulub » n’y était pour rien. Les ondes de choc ont pu exciter la sortie du point chaud du Piton de la Fournaise, responsable du Deccan. Ce qu’il y a de certain, c’est qu’aucun point chaud n’est apparu au Yucatan. Leur source ne dépend en rien des événements se produisant en surface. Leur origine est intimement liée aux mouvements de convection subtiles (car la marmite est sphérique) qui existent dans le noyau.
Je crois savoir qu’il y a plusieurs ordres de grandeur entre la pollution atmosphérique induite par les laves du Deccan et les rejets d’un bolide au Deccan. Evidemment, si c’était une Theia qui emporta la Lune, ce serait autre chose…
Je me permets un rappel de ce que j’ai dit dans un post précédent, c’est l’aspect chronologique. La 1ère phase de l’extinction serait imputable au 1er épanchement du Deccan, il y a 67 millions d’années. Lors d’une seconde (il y en a eu plusieurs, pensez, couvrir une surface comme la France de 4 km de laves) étape, le bolide du Yucatan est tombé (il y a 65 millions d’années, avec une excellente détermination de la datation) inopinément ou nécessairement… L’efficacité de cette « grande » extinction a pu être corrélée au cumul des désastres.
Fine Lamme.
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 2917
Age : 83
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    Mer 14 Déc - 8:19

Encore une impression. Il est impossible que la couche d’iridium ait une origine terrestre (volcans) comme je l’ai lu dans une référence citée. Elle est nécessairement le fruit d’un impact météoritique.
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)    

Revenir en haut Aller en bas
 
(Impact OU volcanisme) OU (Impact ET volcanisme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» oral impact
» Les ressources alimentaires, impact sur la faune et la flore
» ESA : Conduite à tenir en cas de menace d'impact d'astéroïde
» Un cratère d'impact d'une taille phénoménale découvert sur Mars
» L'impact des religions au fil de l'Histoire : bilan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace membres :: Impactites, Shattercones et impacts météoritiques-
Sauter vers: