METEORITE FORUM FRANCOPHONE

METEORITE FORUM FRANCOPHONE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thin section

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3430
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Thin section   Lun 29 Aoû - 5:25

Encore merci, je vois que vous partagez ma passion, même sous des points de vue inaccoutumés.

Il m'est difficile de définir tous les termes bizarres, car je ne désire pas être redondant. S'il y en a un qui vous chagrine, posez simplement la question.

Quant à la régularité, cela dépend de mes occupations, car je "tire" un club de minéralos et paléos lourd de 230 membres. L'AGAB (www.agab.be) prépare activement sa bourse Interminéral au Palais des Congrès de Liège. C'est l'une des plus anciennes d'Europe car elle en est à sa 42e édition. Il y aura bien sûr des météorites, et surtout Zelimir, dont la renommée vous est peut-être parvenue aux oreilles. Sabine, l'un des piliers d'Ensisheim, sera présente, sans compter Dark, Christophe (astronome amateur pointu – Magnetix va apprécier cet attribut très réel) et bien d'autres.

Allez, on s'amuse bien, pendant que les autres râlent sur le temps et les impôts.

Take care.

Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 38
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Thin section   Lun 29 Aoû - 11:19

Merci fine lame, c'est vraiment impressionnant une telle compréhension de la cristallisation et la minéralogie, ce n'est pas toujours évident, c'est pourquoi c'est plus facile de commencer par de la chondrite banale pour se faire l'oeil d'abord sur les différentes variétés de chondres, la cristallisation d'un ou plusieurs cristaux... et surtout trouver les bons sites (comme l'Agab) pour comprendre les différentes phases de cristallisation, ce n'est pas chose aisée et c'est un réel plaisir de voir la "station 6" avec les descriptions qui réhaussent le niveau vers les sommets !!!



PS : pour les abréviations atomiques j'utilises le tableau que je mets en lien pour que tout le monde en profite Wink

http://www.eclatbox.com/v3_chimie.php
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 60
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: Thin section   Lun 29 Aoû - 14:14

Merci de vos explications hello hello hello

Profitant de l'occasion ou les ureilites c'est encore un théme chaud, je voudrais demander à Fine Lâme s'il lui serait possible d'expliquer l'absense de basaltes provenant du corps parent Ureilite.

J'ai lu ce ce pdf:
http://epswww.unm.edu/Iom/pubs/Cohen_Ureilites.pdf
Mais je n'y ai presque puisé que l'idée principale, qu'on peut résumer ainsi sous forme d'interrogation:

Pourquoi des basaltes originaires du corps parent des Ureilites sont absents des collections alors que le chemin de diférentiation devrait en produire?

Saludos

Sanscelerien

Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3430
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Thin section   Lun 29 Aoû - 17:38

Bonjour Sanscelerien et allii,
Les basaltes sont des roches très différentes des ureilites. Les basaltes sont des roches très complexes qui proviennent en particulier des volcans. Ceux-ci proviennent de chambres magmatiques locales, donc essentiellement des parties supérieures de la lithosphère. Des types très nombreux de basaltes existent. On parle basaltes alcalins, doréitiques, picritiques, quartziques, etc… selon leur composition. Les basaltes contiennent en particulier des quantités non négligeables de feldspaths, comme des plagioclases du type albite (qui apparaît à des températures plus faibles que l’anorthite).


Quant à elles, les ureilites sont très différentes. Ce sont des achondrites riches en carbone (graphite et diamants). Elles sont souvent bréchifiées. Elles sont probablement reliées aux chondrites carbonées du type CO. Les ureilites sont des roches ultramafiques (riches en magnésium et en fer). Elles ressemblent assez bien aux roches ignées ultramafiques terrestres appelées péridotites. Par leur composition, celles-ci se différencient fortement des basaltes.

B. Cohen, auteur de l’article référencé, a trouvé beaucoup (2%) de clastes basaltiques dans plusieurs ureilites DaG 164/165, DaG 319, DaG 665, and EET 83309 qui sont des brèches de régolithes. Ces brèches sont monomictes, cad principalement composées d’un même matériau (en l’occurrence une roche ultramafique). Mais elles contiennent 2 % en vol. de feldspaths, ce qui lui paraît anormal à juste titre. Elle attribue leur origine à des restes de basaltes qui se seraient trouvés dans le corps-parent ureilitique.
Au fond, l’histoire d’Alma raconte bien le destin subi par les corps-parents d’ureilites.


Encore une remarque personnelle. Les ureilites contiennent un peu de kamacite. D’où vient ce métal alors que cette roche ignée s’est bien différenciée ? Tout d’abord, ces processus de différenciations ne sont pas des manipulations fines de laboratoire, mais il y a un indice troublant : il y a très peu de nickel.
En réalité, l’ureilite ayant subi un processus de réduction par le carbone, comme dans les meilleurs hauts-fourneaux, le fer qui ceinturait les grains d’olivine s’est trouvé réduit. C’est du moins l’opinion des chercheurs. Et voilà l’origine du fer présent dans ces achondrites ureilitiques.


@ +

Fine Lame.

PS: l'étude des roches terrestres mérite l'attention des amateurs de météorites, surtout des achondrites, mais même les pallasites et la graine solide.
Revenir en haut Aller en bas
Sanscelerien
Curateur
Curateur


Nombre de messages : 3621
Age : 60
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 10/11/2008

MessageSujet: Re: Thin section   Lun 29 Aoû - 18:41

Merci Fine Lâme respect1 respect1 respect1

Ça aide toujours de vous lire parce que nos bases de connaissances minéralogiques sont "legéres" et votre langage est un peu plus facille à décoder. Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3430
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Thin section   Lun 29 Aoû - 21:38

Merci Sanscelerien,
S'il reste des précisions à apporter, il faut le dire. Mais il faut savoir que si je suis chimiste, je n'ai pas pour autant réponse à tout.
Je suis devenu chimiste, parce que je voulais comprendre la Nature. Aujourd'hui on fuit les chimistes comme des pestiférés, alors qu'ils sont parmi les rares à pouvoir combattre la pollution dont on les accuse injustement.
@ +
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 38
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Thin section   Dim 23 Oct - 19:00

Hello, je reviens sur la section mince !!!

Pour vous mettre en appétit voici un chondre que je trouve génial !!!



J'avoue avoir un mal fou à reconnaître les différentes nuances entre les pyroxènes affraid voici un exemple :



Donc voilà différents clasts agglutinés les uns contre les autres, A part l'olivine je me scratch sur la nature du reste
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Warin Roger
Super membre
Super membre
avatar

Nombre de messages : 3430
Age : 84
Localisation : Beaufays
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Thin section   Dim 23 Oct - 20:28

Bonsoir,
La détermination des minéraux constitutifs ne se fait pas si aisément. La teinte est une indication, mais aussi l’intensité de la couleur, et pour le dire autrement, est-ce une teinte du premier ou du second ordre ?
Donc l’amateur doit rester très modeste et ne pas être présomptueux. La première chose à considérer est la nature de la météorite. Sachant la nature des minéraux constitutifs, il peut essayer de les répartir sur la lame mince. Il ne faut pas oublier qu’actuellement il existe des méthodes analytiques qui permettent de déterminer la nature des grains.
L’amateur pourra tenter de propositions d’identification quand les cas seront franchement des cas d’école, des caricatures en quelque sorte.
Il faut savoir que la teinte des grains dépend avant tout de l’épaisseur de la lame. Qui vous garantit que la vôtre a été bien taillée à 30 µm ? Quand on sait à quel point certaines météorites peuvent être tendres sous un abrasif au diamant, on est souvent à côté.
L’orientation du cristal, c’est-à-dire la rotation de la platine, modifie aussi la couleur, pouvant rendre le grain opaque à première vue (alors qu’il prend une teinte vive après une certaine rotation).
A cela ajouter la composition des grains cristallins. Des pyroxènes dopés aux ions ferreux seront plus réfringents qu’une enstatite pauvre en fer, donc plus colorés, au point d’être confondus avec de l’olivine.
On peut ajouter l’examen des craquelures ou la présence de macles…
Ne pas oublier la nature de l’installation optique, nature du bino, nature des filtres polariseurs, etc…
On peut continuer la litanie. Je ne cite ces difficultés que pour souligner l’importance de la modestie qu’il faut garder. Je ne peux que conseiller l’amateur que d’imiter nos maîtres, les scientifiques. Hélas, ils sont souvent taiseux du point de vue de la vulgarisation, car ils ont autre chose à faire. D’autres peuvent être méprisants. Certains hommes ont toutefois initié un grand nombre comme le regretté Richard Norton. C’était un homme raffiné, doux, compétent, bien documenté, passionné et ayant l’art de la vulgarisation simple tout en restant précis. La lecture de ses livres reste indispensable.
Le conseil que je donnerai ce soir, c’est de donner avec la photo de la TS chaque fois le nom de la météorite et son type. Comme cela, le lecteur se fera une idée personnelle des objets qu’il voit. D’autre part, il ne faut pas être peiné par une erreur, car personne n’est à l’abri d’une mauvaise interprétation. Et puis il n’est pas interdit de surfer pour voir si des exemples précis ne se trouvent pas sur le Net.
La route est longue, mais elle vaut le détour pour son paysage et pour ses enseignements.
@ +,
Fine Lame.
Revenir en haut Aller en bas
jmm
Curateur
Curateur
avatar

Nombre de messages : 4611
Age : 38
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Thin section   Ven 16 Déc - 4:47

Bonjour, j'ai observé une lame de Parnallee une LL3.6 et j'ai trouvé quelques détails qui m'interpellent

1°/ Un chondre que je n'avais jamais rencontré encore, on dirait du pyroxène mais avec un agencement particulier :

x40



x400



2°/ un opaque sulfite ou métal ce que je doute avec des micro grains de pyroxène vraisemblablement qui m'ont surpris :



Plongeons dans l'oeil du cyclone Very Happy



3°/ Ici c'est l'agencement des grains qui m'ont interpellé

x100



4°/ et pour finir un grain d'olivine "simple" qui constitue un chondre, ce qui est surprenant c'est qu'il ne soit pas barré scratch Est-ce du à la croissance tardive du cristal ?






Voilà pour mes interrogations matinales, ça fait plaisir de revenir sur une lame mince de météorite sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://j2mm.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thin section   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thin section
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Que font les TJ, dans la section chrétienne?
» Section histoire géo ?
» Moyenne section et inquiétude (débile?) d'une maman
» Des infos sur le brevet des collèges section professionnelle?
» Section du conducteur neutre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
METEORITE FORUM FRANCOPHONE :: Espace membres :: Les lames minces-
Sauter vers: