AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 16:09

Je viens d'apprendre par un étudiant qu'une personne très connue (pas un commerçant à priori mais un ou une collectionneur (se) mais on ne m'a pas donné le nom) se propose de vider un étang dans la région de l'Aigle en Normandie pour essayer de trouver quelques spécimens de la chute du 26 04 1803 vers 13 H , (26 Floréal an XI).

Quelqu'un a-t-il des infos sur le sujet.
Les pourparlers seraient assez avancés.

Ceci est étonnant quand on connaît les autochtones très portés sur l'instinct de propriété foncière et propres à sortir le tromblon de l'étui dès l'apparition d'un marteau de géologue à l'horizon.... ???


Quelle serait la qualité des morceaux retrouvés. Je ne connais pas son indice de porosité. Mais a-t-elle des chances d'être retrouvée en bon état car conservée dans la boue à l'abri de l'oxygène et du gel ? La croûte bien marquée pour l'Aigle peut-elle assurer de la conservation en diminuant la porosité interne ?

Voici un sujet de réflexion intéressant sur la durée de conservation de ces objets en milieu naturel –tempéré humide--. presque 203 ans !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 18:25

Lorsque l'on voit qu'en quelques jours une météorite très fraichement tombée se désagrège complètement sous la simple action de la pluie, (Glanerbrug, Orgeuil, Diogénite hollandaise, etc etc ..) il est irréaliste d'espérer de retrouver le moindre fragments 203 ans plus tard... l'oxygène est bel et bien présent dans l'eau, sans compter les autres agents acidifiants naturels et/ou artificiels contenus dans l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 18:54

OK pour cette remarque générale, encore que la plupart des météorites sont des roches comme les roches terrestres et ne se détériorent pas toutes en quelques jours... et toute ne sont pas de la texture d'Orgueil....

En milieu anaérobie, c'est à dire dans la vase profonde, (absence d'02 et bactéries) ph plus ou moins basique qu'en est-il d'un bloc compact comme semble être l'Aigle (porosité sans doute faible) avec croûte assez bien formée et à priori vitrifiée pour ne pas dire étanche.
En d'autres terme une météorite peut-elle se fossiliser pendant quelques centaines d'années ou millénaires avant de disparaître.

Ma question est de connaître votre avis sur les possibilités de conservation en milieu stable, le cas d'un étang, je ne parle pas de la terre labourée ou d'un bord de chemin en contact avec les eaux météoriques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 19:07

Bonsoir,

Lorsqu'une météorite tombe, elle est extrèmement friable. Régulièrement, les rapports des témoins qui viennent d'assiter à la chute d'une météorite sont sans équivoque: la météorite ( L6, L5, H5 ou type 3..) se désagrège dans les doigts. Dans les heures qui suivent, on constate que les petites météorites se durcissent. Pour les plus grosses, elles restent fragiles quelque jours. S'il pleut au moment où la météorite tombe, et si elle n'est pas ramassée très vite, malheureusement elle se désagregera. On l'a constaté sur plusieurs météorites européennes.

J'ai posé la question à qq météoriciens, et la réponse générale concernait une réaction avec l'oxygène de l'air qui durcissait la météorite, un peu comme un type de roche calcaire ( j'ai oublié le nom.. Crying or Very sad ) qui est extraite très 'molle' et qui se durcit à l'air en quelques jours.

PAR CONTRE: si la météorite tombe dans une couche d'argile, alors là, elle se conservera pendant une durée qui peut aller de qq siècles à quelques centaines de milliers d'années.. ou plus...

Pour en revenir à l'étang, s'il reste effectivement un milieu stable, je doute que l'acidité résiduelle soit de nature à conserver la météorite, surtout après 2 siècles d'immersion. Effectivement, ce principe de conservation était bien connu pour le bois (le bois en immersion ne pourrit pas) , mais le métal météoritique ne se comporte malheureusement pas comme du bois. L'acidité résiduelle peut provenir des générations d'agriculteurs qui ont répandus de l'engrais sur leurs terres, et qui par percolation arrive en partie dans l'étang, ainsi que par la décomposition des matières végétales.
Revenir en haut Aller en bas
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 19:30

Bonsoir,

effectivement, l'idée est originale mais j'ai des doutes réels. Passer deux siècles sous l'eau (dans la mesure où les pierres, freinées par l'eau lors de l'impact, ne se sont pas profondément enfouies dans la vase) ne me semble pas réaliste. A mon avis, elles seront réduites en poudre ou en fragments inexpoitables. J'ai aussi entendu d'autres possibilités de recherche assez originales mais que je garderai secrètes ;-)

Et c'est vrai aussi que les propriétaires ont là-bas la gachette facile. Un célèbre marchand de météorites à Paris en avait fait l'expérience. Et moi aussi presque.

Je pense qu'il y a plus de chances de trouver des météorites dans les greniers car des centaines ou des milliers de pierres avaient été ramassées par les habitants avant que Jean-Baptiste Biot n'arrive sur les lieux en 1803.

Et puis, pour ceux qui ont lu mon livre, il y a une autre zone de recherche possible mais qui n'a pas encore livrée de pierres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 19:36

Tu connais la personne en question ? scratch

Le gars qui m'a parlé de cela m'a parlé d'un phénomène mais je n'ai pas compris si c'était de la météorite ou si c'était de la personne qui comptait vider le lac ? lol!

Salut
Revenir en haut Aller en bas
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 13 Déc - 19:40

Ah non, je ne connais pas la personne en question.

C'est vrai que la météorite de l'Aigle est un phénomène pour son importance dans l'histoire de la science des météorites mais il y aussi des phénomènes parmi les personnes qui s'intéressent aux météorites Very Happy *

* je rigoooooole...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
METEORPASSION
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 11055
Localisation : France
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 20:18

Qu'elle est la surperficie de l'étang ?
Tenter de retrouver des petits cailloux tombés à l'eau il y a 2 siècles sur une petite surface(?), il faut rester très optimiste
Je crains que cette pèche ne soit pas miraculeuse, mais cela reste une "aventure" à suivre.

lol!
ma nouvelle collection :
L'aigle 2006
Revenir en haut Aller en bas
http://meteorites.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 20:39

Après la Pêche à la Mouche
Après la Pêche au lancer
Après la Pêche à la Plombé
Après la Pêche à la Clong

Nouveauté 2006 !

La Pêche à l'Aimant !

heu.... faut un permis de pêche Categorie A ?
lol!

Après la Chasse aux Météorites , La Pêche aux météorites !!!

On devrais proposer le reportage a Histoire Naturelle !!!
ta taa taaaa .... ta ta ta taaaaaa...........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 20:56



lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 20:56

On peut aussi y aller avec un ami plongeur qui ne craint pas l'eau trouble. On lui file un bon aimant ou un détecteur de métaux et hop ! A nous les pierres du ciel...

Ca évite de vider l'étang (les poissons n'aiment pas ça...)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 21:24

Revenir en haut Aller en bas
METEORPASSION
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 11055
Localisation : France
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 22:47

Bravo Fred

Un beau spectacle en perspective
L'aigle le 26 avril 1803




L'aigle début 2006




Les recherches s'annoncent difficiles sur le terrain...
_

Revenir en haut Aller en bas
http://meteorites.superforum.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Jeu 15 Déc - 23:06

effectivement !!!
lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Ven 16 Déc - 12:48

Very Happy

J'aime bien vos réactions..... Au moins météorite rime avec humour.

Bon trèfle de plaisanterie comme dirait un lapin dans un carré de luzerne......tongue


J'ai reconsulté le bouquin de PM Pelé pour revoir le texte des Lyonnais....
Je pense que c'est cette citation qui a dû relancer les énergies.

La personne ou l'équipe en question a dû relire les passages. Le lac qui ne doit être qu'un étang ancien mais avec encore de l'eau, est certainement accessible facilement.

Cependant loin de moi le fait de mépriser cette initiative de quelqu'un que je ne connais pas et qui est sans doute motivée et sérieuse.
Je suis d'accord avec vous, personnellement je ne crois pas beaucoup à son initiative pour des raisons qui tiennent plus au fait de chercher une aiguille dans une botte de foin et de méthodes de recherches que de conservation d'un caillou.

De ce point d vue n'ayant jamais eu entre les mains d'échantillon de l'Aigle je n'en connais pas la structure et les qualités de porosité... donc le degré d'arénisation à l'année:scratch: donc in fine le degré de conservation à terme y compris dans un milieu stable anaérobie ou dans une gangue d'argile plastique, étanche, voire sèche.

Je viens de consulter sur ordinateur les cartes topo de l'IGN que nous avons en stock ici. L'Orne figure mais comme d'habitude il est impossible d'en extraire une copie numérisée pour vous envoyer, c'est l'IGN France, le protectionnisme à l'état pur.

Je n'ai qu'une sortie imprimante N/B, mais je n'ai pas de scan disponible rapidement.

En superposant la carte de Biot on constate :
- Qu'elle est assez bien faite et précise.
- Que les zones labourées sont approximativement les m^mes qu'aujourd'hui.
- Les zones forestières sont à peu près identiques.
- Il n'y a qu'un seul lac récent vers la Guerrie. Les autres sont des étangs de pâture plus ou moins grand. Par contre difficile de dire s'ils sont anciens, ce n'est pas impossible. 200 ans ce n'est rien dans ce type de paysage. Au contraire je pense que les étangs, comme les haies et les murets disparaissent actuellement du fait de la mécanisation. Dans les régions bocagères ou à élevage intensifs, la pérennité me semble plus assurée.

Si l'on pense que les gros morceaux ont pu tomber au plus près de l'Aigle, il y a plusieurs étangs candidats possibles. En l'absence de connaître la personne, la question n'est pas plus idiote que cela.
D'autant plus que la chute a pu faire entre 3000 et 5000 morceaux d'après ce que j'ai pu lire dans la littérature (mais PMP peut, peut-être, avoir des précisions suppl.)

Si par hasard l'organisateur ou trice de cette campagne de recherche était amenée à lire ce forum, ce serait bien qu'elle se signale ou en tout cas qu'elle fasse part de ses observations ou de ses éventuelles trouvailles.... Je trouve qu'il y a des éléments de recherche assez intéressants la-dedans.study

Salut, DRAG
Revenir en haut Aller en bas
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Ven 16 Déc - 13:04

Alors il faut dissocier deux récits : celui de Biot et celui des Lyonnais dans les années 70 me semble-t-il.

Biot a réalisé un travail remarquable, la première étude sérieuse sur la répartition de chute des météorites (l'ellipse). Bien que cette ellipse soit assez curieuse. Les plus gros morceaux ont été retrouvés au sud-est et la trajectoire est,d'après Biot, globalement W-E (Morlaix - Flers - L'Aigle). Les plus légers ont eu tendance à être ramassés sur la zone nord de l'ellipse de Biot. 2 constatations : un possible vent du sud ou sud-ouest ce jour-là, qui a dévié les plus légers morceaux vers le nord (j'ai observé un phénomène similaire sur l'ellipse de Villalbeto, en Espagne), les plus lourds étant peu déviés. Une trajectoire qu'on doit peut-être rectifier et qui à mon avis est plus NW-SE que W-E.

Quant aux Lyonnais, dont je n'ai pas retrouvé ni la trace ni celle de leurs travaux (à l'exception de l'article que j'ai publié dans mon livre), ils ont étendu l'ellipse de Biot de 25km2 à 1200km2, vers l'ouest ! Le groupe a ramassé nombre de pierres qu'ils prétendent météoritiques. Pour avoir pas mal fouillé sur la zone, je n'ai retrouvé que quantité de marcassite et d'hématite que des novices peuvent prendre pour des météorites. Pour leur défense et pour soutenir leur théorie, ils se basent sur le fait que Biot a commencé son étude à L'Aigle puis a piqué vers le nord alors qu'il aurait pu la commencer plus à l'ouest, vers Flers, où le météore avait également été observé.

Pour en revenir à l'étude de Biot, il estime à 3000 pierres le nombre de pierres ramassées par les habitants, tout comme dans l'étude du citoyen Marais (parue avant celle de Biot et bien moins connue) qui notait que chaque habitant de la région en détenait une. Il y a donc encore peut-être des météorites dans les greniers ou les caves de la région (sans que les gens le sachent forcément) et aussi dans le sol. Alain Carion est de mon avis, il est persuadé qu'elles sont encore entières, certes très atteintes par le temps et l'humidité. Mais pour ce qu'il en est des rivières et étangs, là, elles ont dûes être réduites à l'état de poussière. Mais je le répète encore, l'initiative est louable et instructive dans tous les cas.

Si vous voulez en savoir encore plus sur l'Aigle, je vous invite à lire mon livre Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Ven 16 Déc - 16:31

Je peux vous faire par d'une expérience similaire qui a été tentée ici en Belgique, sur un site de chute de météorite: la météorite de Tourinnes-la-grosse (L6) . Cette météorite est tombée en 1863, 2 pierres de 7 Kg ont été retrouvées à 2Km l'une de l'autres, mais beaucoup d'autres pierres sont tombées dans les champs, sans être ramassées.

La première pierre est tombée à qq mètres d'un groupe de personne, sorti des maisons, affolés par le bruit des détonations.Cette pierre a été partagée entre tous les habitants du village. La seconde pierre a été trouvée 3 ou 4 jours plus tard, car elle cassé un arbre avant de s'enfoncer dans le sol.
Il y a qq années, je suis retourné sur le site de la chute, situé à qq minutes de chez moi.

J'ai retrouvé l'endroit exact des deux points d'impacts. (cela avait été parfaitement identifié à l'époque). Autour du second point d'impact, j'ai entamé des recherches avec un bon détecteur qui m'avais été prêté ( pour discerner les tôles des avions de guerre qui s'y sont crashés pendant la seconde guerre mondiale, à proximité de la plaine d'aviation et éviter de creuser des trous partout).

Après deux jours intensifs, j'ai trouvé une météorite!!

Mais quelle météorite... Dans le sol, à environ 30 cm de profondeur, j'ai trouvé une zone de terre rouillée, de 15-20 cm de diamètre, très homogène, dans laquelle il y avait quelques chondres oxydées. Evidemment, il a été impossible de prélever quoi que ce soit.
Cette météorite était tombée en 1863, 60 ans après L'Aigle.... , et je doute fort que des fragments de météorites de L'Aigle sont encore "prélevables" dans le sol actuellement. Nous ne somme pas sous un climat désertique...

Evidemment, on peut se dire qu'il y en a dans les greniers... mais les habitants ont peut-être changés, les maisons agrandies, rénovées, les greniers vidés, etc.. sans compter tous les drames liés aux conflits militaires. 200 ans, c'est beaucoup pour une maison, et les greniers, on les vide rarement, mais on le fait quand m^me de temps en temps sur une aussi longue période. Avez vous encore des outils, casseroles, etc d'il y a 200 ans chez vous?
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
METEORPASSION
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 11055
Localisation : France
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Ven 16 Déc - 21:52

Pour info il y a une dizaine d'années un habitant de la région a bien retrouvé dans la maison familiale quelques exemplaires conservées jusque là.
A Sainte Marie cette année j'ai pu rencontré un "heureux" collectionneur qui a hérité de sa météorite, transmise de génération en génération...
Il ne cherchait pas à la vendre juste à connaitre le cours de l'aigle !
Il y a nettement plus de chance d'en retrouver une dans les greniers que dans la nature...
Bonne chasse (ou pêche ?) quand même !
Revenir en haut Aller en bas
http://meteorites.superforum.fr/
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 20 Déc - 7:00

J'en étais sûr.

Les greniers recèlent de véritables trésors Mais bon, maintenant, les gens connaissent la valeur des météorites (et parfois les surestiment) depuis qu'on en parle régulièrement à la TV.

Claude Perron (MNHN Paris) avait été invité il y a quelques années à une expo se déroulant à Chassigny et avait proposé aux habitants de lui présenter les pierres conservées chez eux, espérant y trouver un fragment de Chassigny (il en manque plusieurs kilos...). Eh bien ça n'a pas marché.

A l'Aigle, c'est différent. Il y a eu des centaines voire des milliers de pierres ramassées par les agriculteurs et gens du coin. Donc il y a de l'espoir :-) Il suffit de fouiller sa cave ou son grenier.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Lun 6 Fév - 20:47

Salut Dragomir,

as-tu du nouveau sur l'expérience de la fouille d'un étang sur la zone de chute de l'Aigle ?

C'est tjs intéressant de savoir comment se déroule ce genre de chasse aux météorites pour le moins originale.

Pour ma part, je vais repartir à la Chasse à l'Aigle car j'ai trouvé dans de très vieux documents des indices intéressants et peu explorés bounce Wait and See
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Lun 6 Fév - 22:18

Renseignements pris il est question d'une discussion qui a eu lieu à l'expo d'Ensisheim avec des personnalités de la commission de l'impactisme. Société Géologique de France. Ce ne doit pas être difficicile de trouver les personnes. Mon étudiant ne connaît pas leur nom. Mais je ne connais pas non plus ce groupe.
Désolé pour le peu d'infos.
Je reste à ta disposition.
Si tu trouves les personnes je suis intéressé car la conservation des météorites en milieu anaérobie est intéressante.
Des fouilles à l'Aigle avec une suceuse cela peut être intéressant à voir.
A bientôt.
Drago.

PS Connait-on des météorites trouvées en milieu aquatique ou marin. Idea
Revenir en haut Aller en bas
meteor-center
Membre régulier
Membre régulier


Nombre de messages : 917
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mar 7 Fév - 6:09

Eh bien à ma connaissance, il y a eu des météorites de taille très faible trouvées en plein Pacifique par un navire qui effectuait des relevés géologiques.

Pour le reste, je ne crois pas qu'on en ait trouvé qui soient restées un certain temps sous l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meteor-center.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Mer 8 Fév - 10:48

Bonjour,
En milieu marin, on a retrouvé 3 météorites dans le Pacifique ( voir la météorite n° 44 sur le jeu http://meteorites.superforum.fr/viewtopic.forum?t=162, qui a donné bcp de fil à retordre à Laurent... )
Hormi Clipperton (300 g environ); les autres météorites marines ne sont en fait que des petits fragments récupérés dans les sédiments.  
Il y a plusieurs météorites qui ont été retrouvées en milieu d'eau douce, mais en général elles ont récupérées très rapidement après l'observation de leur chute, et souvent par les baigneurs éclaboussés.

Revenir en haut Aller en bas
PubliSpace2010
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 1393
Age : 48
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 29/05/2010

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Dim 13 Nov - 18:54

très intéressant ; up !
Revenir en haut Aller en bas
pimclik
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 29
Localisation : florenville
Date d'inscription : 14/11/2015

MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   Lun 14 Nov - 19:51

Pour le fait de vider l'étang, si celui-ci se trouve a l'extrémité du strewfield (plus loin, plus grosses), je pense qu'il est probable de retrouver des fragments a la pêche a l'aimant... au détecteur je suis moins chaud, si elle est désintégrée on ne retrouvera que du sable indétectable...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE   

Revenir en haut Aller en bas
 
FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FOUILLES A L'AIGLE NORMANDIE
» Pourquoi l'aigle héraldique est elle féminine?
» P.A.N : observation et appel à témoins en Normandie
» Aigle bateleur
» L'Archéologie en Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace membres :: Discussion générale-
Sauter vers: